NOTRE PÉDAGOGIE

Toute notre pédagogie s’enracine dans le plein accord de la mise en œuvre d’une éducation permettant à l’enfant de prendre sa vie en main, sûrs que nous sommes, de ses capacités à grandir par lui même, sûrs que notre rôle d’adulte, dans une approche bienveillante et confiante, réside principalement dans une attention qui nous permettra de comprendre ce que l’enfant attend de nous pour aller plus loin dans ses besoins, ses découvertes, son autonomie ou son apprentissage.

la-prise-de-responsabilites-des-jeunes-et-les-associationsLa prise de responsabilité des jeunes et les associations :
Courcelles, une pédagogie de l’engagement

À partir de 2011, la Maison de Courcelles s’est lancée dans une deuxième action-recherche financée par le Fond d’Expérimentation pour la Jeunesse (AP3-065). Son objectif était de comprendre comment les jeunes s’engageaient, au-delà des “colos” dans la vie de l’association, quand le “renouvellement” et le “rajeunissement” des instances interrogent le milieu associatif. En effet, on constate que la moyenne d’âge du conseil d’administration ne dépasse pas 25 ans. S’il ne s’agit que d’un indice parmi d’autres, ce fût un des points de départ de la recherche-action qui fût, aussi, l’occasion d’associer des jeunes membres de l’association jusqu’à la publication du second ouvrage, soutenu par la DRJSCS de Champagne Ardenne, et qui est publié par la maison d’édition Le social en fabrique©, La prise de responsabilités des jeunes et les associations ; Courcelles, une pédagogie de l’engagement.

couverture livreCahier de l’action n°15
Enfants à la colo : Courcelles, une pédagogie de la liberté

« Viens dans ma colo, tu pourras jouer ! » Refusant à la fois le « tout activité » et le consumérisme, la Maison de Courcelles, depuis une trentaine d’années, a fait le pari d’une pédagogie du jeu et de la liberté, tout entière centrée sur l’enfant et son autonomie, dans le cadre d’une vie sociale riche. Rien de moins spontanéiste pourtant que cette expérience : elle est soutenue par une réflexion forte sur les conditions de l’accueil, l’organisation des temps et des espaces, la place des animateurs et le fonctionnement de la structure. Le travail de recherche-action qui est à l’origine du présent ouvrage témoigne assez de cette exigence. Un volume qui renoue donc avec une tradition parfois oubliée de recherche pédagogique sur les espaces de loisirs des enfants et des jeunes, à l’heure où la question de la qualité des accueils collectifs de mineurs et de la formation des animateurs connaît une nouvelle actualité. Aussi les options pédagogiques de la Maison de Courcelles ne manqueront-elles pas d’inciter à la réflexion, de susciter des initiatives voire d’ouvrir des débats.

 >> Vous souhaitez en savoir plus ? Ils sont à vendre à la Maison de Courcelles !